ADHÉREZ
AU MOUVEMENT
FAITES UN DON À FRANCE UNIE CONTACTEZ-NOUS





Nos idées pour la France

  • Depuis les années 1990, la France n’a plus jamais connu de croissance à 3 %. Les rares moments de croissance, en France, étaient en lien avec une croissance mondiale forte.
  • Depuis les années 1980, le chômage de masse s’est installé comme une composante majeure de nos politiques de l’emploi : 500 000 chômeurs en 1975 ; 1 million en 1981 ; plus de 3 millions aujourd’hui ; depuis 2008, 1 million de chômeurs de plus, 600 000 sous la droite, qui a traversé les crises de 2008 et 2009, 400 000 depuis 2012 et l’arrivée au pouvoir des socialistes et de leurs alliés, qui ont multiplié les mauvais choix, en particulier le matraquage fiscal.
  • Depuis des années, la société homogène que nous avons connue et qui obéissait à des règles régulatrices de l’ordre social (l’Etat, l’école, la famille, l’entreprise, la civilisation judéo-chrétienne), a disparu pour laisser la place à une société hétérogène que traverse des forces contradictoires, dont celle du communautarisme.

Nos idées pour nos régions

Des questions claires
  • Pouvons-nous retrouver une croissance à 3 % ? 
  • Qui est responsable de ce chômage de masse : la droite, trop libérale ? la gauche, trop protectrice ?
  • Faut-il privilégier une politique de l’offre ou une politique de la demande ?
  • Pouvons-nous défendre l’idée d’une identité nationale qui transcende toutes les appartenances à des sphères privées ?
Des réponses directes de France Unie
  • Nous ne retrouverons pas, dans les années qui viennent, une croissance à 3 %.
  • La productivité, qui s’est accrue en France (grâce/à cause des 35 h ?) rend impossible le retour au plein emploi, si nous ne développons pas de nouveaux secteurs créateurs d’emplois (la transition écologique ?)
  • Droite et gauche raisonnent, en matière de politique de l’emploi, selon des schémas anciens fondés sur le retour d’une croissance forte. Aujourd’hui encore, droite et gauche cherche une croissance forte désormais inatteignable.
  • Une forte politique de l’offre, fondée sur l’innovation, permettra de réindustrialiser la France.
  • Une politique de la demande isolée de celle de l'offre n'aura pour effet l’aggravation des dettes publiques.
  • La Chine, autrefois la première usine du monde, aujourd’hui la première économie du monde, demain le premier marché du monde : il nous faudra travailler pour ces marchés émergents.
  • La question de l’identité nationale, dans une société ouverte, de plus en plus soumise aux influences et aux apports extérieurs, se pose avec de plus en plus de force.
  • Rien n’est possible sans une France unie sur des valeurs (celles de la République) partagées par tous.
  • L’économie n’est pas, à elle seule, un projet de société.

Partagez cette actualité...

ADHÉREZ AU MOUVEMENT FAITES UN DON À FRANCE UNIE