ADHÉREZ
AU MOUVEMENT
FAITES UN DON À FRANCE UNIE CONTACTEZ-NOUS



  • Pour que vive l'esprit "Grenelle"
     
  • La participation : simple variable d'ajustement du pouvoir d'achat ?
    Associer les salariés à la bonne marche et aux bénéfices de l’entreprise est une idée emblématique du gaullisme qui se concrétise à travers l’ordonnance de 1959 sur l’intéressement et celle de 1967 sur la participation. Longtemps taboue, la question du partage des profits est aujourd’hui légitime. La réponse passe par un dépoussiérage des deux idées majeures du gaullisme social : l’intéressement, (...)


Nos idées pour nos régions

La réforme régionale portée par le gouvernement socialiste de Manuel Valls nous a fait passer de 22 à 13 régions, ce qui est une très bonne chose. L’échelon de la région n’a de sens que si nos régions ont une dimension suffisante pour être concurrentielles.
Si nous devons penser « global », à l’échelle de la mondialisation, nous devons agir « local », à l’échelle de la région.
 

Nos idées pour nos régions

La Région facteur  de la construction de l’alternance républicaine

L’urgence d’une reconstruction d’une véritable alternance républicaine s’est affirmée avec la tripolarisation de la vie politique française comme viennent de le dévoiler les dernières élections départementales.
L’atout de la proximité n’est à pas à abandonner aux extrêmes bien au contraire, il s’agit de renouer le lien entre le citoyen et son représentant élu.
Dans un contexte où les crises économiques, politiques, sociétales convergent pour ébranler notre société, nos valeurs et nos structures régaliennes, il est impérieux de rétablir ce lien direct, basé sur une confiance mutuelle.
La morale en politique est de respecter les engagements pris devant les électeurs pour obtenir leurs votes.
Ce lien direct doit s’établir dans l’action des Départements en charge de la solidarité mais également dans celle des Régions.
Le scrutin des Régionales, prévu pour la fin de l’année, doit permettre de montrer comment les instances voulues pour renforcer la décentralisation de notre pays trop jacobin, répondent aux attentes  toujours plus fortes d’une population fatiguée de ne plus être entendue. La Région est un facteur déterminant dans la construction de cette alternance républicaine, basée sur une prise en compte des besoins de formation, de soutien à la recherche et au développement économique.
 
L’équilibre à définir en Rhône-Alpes Auvergne
 
La constitution d’une nouvelle région à partir de ces entités ne pose pas un problème de cohérence même si les problématiques des zones de frontière sont éloignées de celles d’un cœur de massif devant poursuivre son désenclavement.
L’intérêt de cette fusion est de rapprocher de fait des métropoles complémentaires et de dégager des équilibres avec les territoires qui les environnent.
Les agglomérations de Clermont-Ferrand, Grenoble, Saint-Etienne et Lyon ont la chance d’avoir chacune un bassin spécifique et des synergies pourront être réalisées  dans les domaines des clusters et pôles d’excellence pour atteindre les seuils critiques autorisant de peser à l’échelon international.
Grenoble et ses technologies de pointe, Lyon avec ses atouts mondiaux dans le domaine des sciences de la vie, Saint-Etienne avec ses industries de pointe et Clermont-Ferrand avec ses entreprises et laboratoires confortant l’agriculture tricolore dévoilent toutes les possibilités de concevoir une région majeure de l’ensemble européen.
Pour autant, il faudra que la Région se penche sur les autres territoires et les considèrent comme autant de sites d’équilibre. Drôme-Ardèche, Haute-Loire, Ain, Roannais, Bas Dauphiné sont des bassins où il faudra concevoir des développements en relation avec ce réseau des grandes agglomérations.
Aucun territoire ne doit se sentir abandonné et la grande question des circuits économiques courts doit être posée pour mener à bien la revitalisation de ces bassins de vie. L’alternance républicaine exige qu’aucun pays, qu’aucune vallée ne se trouve délaissé.

Partagez cette actualité...

ADHÉREZ AU MOUVEMENT FAITES UN DON À FRANCE UNIE